Votre animal ne doit pas décider de sa nourriture, mais si vous connaissez ses préférences, rien ne vous empêche de lui faire plaisir, tout en respectant sa santé. Chez le chien, une grande partie de ses préférences alimentaires est naturelle. Le chien est carnivore, donc évidemment, les produits d’origine animale seront beaucoup plus appréciés que les produits d’origine végétale. Néanmoins, vous pouvez l’aider à aimer certaines choses.

Sa mère lui fait découvrir certaines saveurs

A l’âge de 4 à 7 semaines, donc juste avant le sevrage, votre animal prendra ses habitudes alimentaires, qu’il gardera généralement, tout au long de sa vie. Le chiot s’éduque, et pour grandir au mieux, il imite le comportement de sa mère. Celle-ci lui apprend à choisir sa nourriture, à se sociabiliser mais aussi à chasser, s’il le faut.

C’est pourquoi, pendant cette période, vous devrez veiller à diversifier les catégories d’aliments et les sources alimentaires de votre chiot. Cela facilitera son adaptation à divers régimes alimentaires, et ainsi, une fois adulte, il mangera la même chose.

Les aliments préférés des chiens

Comme vous le savez, les protéines animales restent la nourriture favorite des chiens. D’ailleurs, les industriels de l’agroalimentaire les utilisent grandement pour susciter l’attirance des aliments composés haut de gamme par votre compagnon. De cette manière, il apprécie ce qu’il mange. Il faut savoir que la nourriture dominant ses repas, reste d’une importance capitale pour son bien-être.

Les chiens apprécient largement les viandes comme le foie et l’estomac mais ont une préférence pour les viandes de boeuf et de volaille. Votre boule de poils préfère le boeuf cru, à l’agneau, au cheval, au porc et à la volaille. Ils aiment aussi les divers abats, mais ont une large préférence pour les abats rouges.

Médor apprécie grandement les matières grasses animales comme le gras de porc ou de volaille.

Le sucre est une saveur communiquée par le maître, que le chien apprécie nettement, mais qui n’est pas bon pour lui. Il faut savoir que le chien n’a aucune connaissance de cette saveur à l’état naturel. D’ailleurs, il est possible que les goûts des animaux évoluent au fil du temps, comme avant ou pendant une guérison de maladie.

Les répulsions alimentaires des chiens

Comme pour nous, les chiens peuvent présenter un certain dégoût pour les saveurs amères. Cette appréhension peut être apparentée à une maladie ou à des habitudes alimentaires. En effet, selon une étude, les animaux éviteraient une nourriture ou une eau aromatisée, s’ils les avaient prises avant de tomber malades.

Cela peut se manifester au cours de la maladie, même si celle-ci apparaît après le repas ou après avoir bu, même plusieurs après.

Si votre chien refuse catégoriquement un aliment proposé, mieux vaut se demander pour quelles raisons, car cela peut être dû à une cause psychologique.

Les critères pour rendre meilleur l’appétit de votre chien

Il a été constaté que les préparations humides ont la côte chez nos compagnons à quatre pattes, par rapport aux aliments secs. En effet, une teneur en eau de 40 à 50 % serait plus appréciée et ne sont apparemment pas attirés par les aliments secs, de manière naturelle.

De plus, il a été également observé que les conserves et les morceaux sont savourés de manière plus optimisée que les produits frais broyés ou hachés, qui sont pourtant plus attractifs pour les chiens que les croquettes.