Vous avez envie de partir en vacances en avion avec votre compagnon ? C’est tout à votre honneur. Cependant, il est nécessaire de vous assurer que Médor puisse vous accompagner avant de vous lancer. Alors avant de boucler vos valises et celles de votre chien, mieux vaut savoir si cela est possible, et surtout, savoir quelles sont les démarches à effectuer.

La compagnie aérienne vous renseignera

En premier lieu, il est nécessaire de vous rapprocher de la compagnie aérienne afin de savoir si votre chien peut vous accompagner ou pas, et s’il vous faut un certificat de santé. Effectivement, le voyage en avion n’est pas autorisé pour toutes les races de chien, et n’est pas non plus préconisé, c’est pourquoi mieux vaut vous informer avant le départ. Généralement, si votre animal est de petit gabarit, et qu’il ne dépasse pas les 4 kilos, vous pourrez le prendre à vos côtés en cabine.

A contrario, il devra voyager en soute, avec les bagages. Dans ce cas là, il faudra prévoir une caisse de transport pour chien, homologuée avion IATA. Pour vous orienter comme il se doit, la compagnie aérienne vous indiquera les dimensions adéquates pour la caisse. Pour lui éviter quelques déconvenues lors de son voyage, mieux vaut habituer votre ami à quatre pattes à voyager dans sa caisse, quelques mois avant d’embarquer.

Attention au tarif

Avant d’acheter votre billet d’avion, renseignez-vous correctement sur les tarifs pratiqués. En effet, même si le tarif pour faire voyager votre chien en cabine ou en soute vous est donné, et que votre billet est déjà réservé, il se peut qu’il y ait un changement de frais, une fois à l’aéroport. Tout dépend des compagnies aériennes, alors montrez-vous curieux et minutieux.

Afin de nourrir et hydrater Médor comme il faut, vous devez prendre toutes les dispositions nécessaires au préalable. Là encore, il est indispensable de prendre quelques conseils auprès de la compagnie aérienne, et cela, qu’importe si votre chien est en soute ou en cabine. D’ailleurs, il est impératif de prendre quelques précautions avant le trajet, comme le fait qu’il puisse vomir ou faire ses besoins. En cas d’agressivité ou de nervosité, votre vétérinaire pourra prescrire un calmant adapté.

Cependant, certaines destinations, pourraient mettre votre compagnon en quarantaine, une fois arrivé à bon port, et des frais pourraient venir s’ajouter. Pour être certain que tout se passe le mieux possible, vous pouvez demander confirmation à la compagnie aérienne, 72 heures avant le départ. Quoiqu’il arrive, vous devez prévoir une étiquette que vous apposerez sur la caisse de transport, avec votre nom, votre numéro de téléphone, son numéro de tatouage, ainsi que l’adresse de destination. Cela pourrait s’avérer très utile en cas de problèmes. De plus, pensez à être en possession de son carnet de santé, tenu à jour, car ce dernier vous sera indispensable pour voyager avec votre chien.

A l’étranger

Si vous partez vers l’étranger, veillez à vous renseigner sur l’horaire de votre arrivée. En effet, les services vétérinaires du pays ne seront peut-être pas disponibles en fonction du décalage horaire. En premier lieu, votre animal doit avoir tous ses vaccins à jour pour être admis à bord. Pour voyager dans l’Union Européenne, il doit être identifié au moyen d’une puce électronique et être muni d’un passeport européen. Ce dernier est fourni et rempli par un vétérinaire, et permet d’identifier votre animal. Il confirme également s’il est vacciné.

Si vous voyagez vers l’Irlande, le Royaume-Uni, Malte ou la Suède, certaines conditions sanitaires supplémentaires sont obligatoires, alors mieux vaut vous renseigner.

En dehors de l’Union Européenne, renseignez-vous sur les lois en vigueur aussi bien dans les pays d’arrivée et d’origine comme la quarantaine, les vaccinations, les traitements anti-parasitaires etc…