On dit du chien qu’il est le meilleur ami de l’Homme. Compagnon présent depuis des milliers d’années, le chien est l’un des animaux les plus domestiqués. On pourrait penser que cette complicité suppose que tous les chiens peuvent être adoptés sans aucune règle. Néanmoins, il existe bien des chiens qui peuvent présenter pour l’homme un réel
danger lorsqu’on ne s’en occupe pas correctement. L’un des moyens de contrôle les plus récurrents de cette race de chiens est la muselière.

Qu’est-ce qu’une muselière ?

La muselière est un instrument dissuasif qui a pour objectif d’empécher un chien dangereux d’attaquer par la morsure ou tout simplement d’ouvrir la gueule. Elle est obligatoire dans les lieux publics pour tous ceux qui sont propriétaires de chiens considérés comme dangereux.

Nous distinguons plusieurs types de muselières : la muselière en cuir ajouré, ergonomique, en nylon, de frappe ou de course ou encore la muselière grillagée.

A quels chiens est destinée la muselière ?

La muselière est l’équipement indispensable pour les chiens agressifs envers les hommes ou les animaux. Ces chiens sont répartis en deux catégories. La première catégorie rassemble tous les chiens d’attaque. Ce sont des chiens issus de croisement. Il s’agit des chiens pouvant s’assimiler à la race des Mastiffs ou des Tosa. Ils sont le plus souvent des Pitbulls ou des Boer bulls. Quant à la deuxième catégorie, elle met en évidence les chiens de défense ou de garde. Ce sont les chiens de race comme les Staffordshire terrier ou les Rottweilers. La différence entre ces deux catégories réside dans le fait que l’une concerne les chiens qui ne sont pas de race au détriment de l’autre. Enfin, il est important de préciser que, quelle que soit la race de ces chiens, leur possession est soumise à un permis obligatoire de détention.