Parfois, votre chien peut se mettre à trembler. Cela peut être dû à plusieurs facteurs comme lorsqu’il rêve, lorsqu’il a froid, lorsqu’il a peur ou est excité. A contrario, d’autres tremblements peuvent être dus à autre chose alors pour éviter tout risque de gravité, mieux vaut surveiller.

Il a mal

En effet, autre que l’excitation, comme celle de nous revoir après une longue absence, la peur ou le froid, d’autres tremblements peuvent subvenir chez votre chien. Votre compagnon peut se mettre à trembler lorsqu’il souffre, notamment lors de fractures, de brûlures ou de coupures.

Ces tremblements sont signes de souffrance, alors il est primordial de le rassurer en lui parlant, en le caressant, avant de l’emmener chez le vétérinaire après avoir constaté ses blessures.

Il a avalé quelque chose de toxique

Lors d’intoxications alimentaires, votre chien peut être sujet aux tremblements. Comme vous le savez, beaucoup d’aliments sont bons pour nous, mais pas pour votre animal. En effet, certaines nourritures sont simplement et purement toxiques pour lui. C’est le cas, par exemple, pour le chocolat, les raisins secs, la caféine, le sel en cas de forte dose, le lactose, ou encore la noix de Macadamia.

Ensuite, d’autres produits existants, de véritables poisons ceux-là, peuvent entraîner une intoxication : l’antigel, les anti-limaces à base de métaldéhyde, la mort aux rats, les anti-mousses à base de sulfate de fer. D’ailleurs, ces produits sont tout aussi toxiques pour notre organisme. C’est pourquoi, lorsque vous voulez entretenir votre jardin, ou vous débarrasser des rats rôdant près de votre domicile, vous devez absolument veiller à ce que votre compagnon ne puisse pas atteindre ce type de produits.

Si votre chien a malencontreusement avalé ce genre d’aliments ou de produits, et qu’il est pris de tremblements, vous devez immédiatement l’emmener chez son vétérinaire, car il peut mourir en quelques heures seulement.

Il vieillit

En vieillissant, votre chien peut être victime d’une fatigue musculaire, ce qui entraîne des tremblements à la base postérieure, lorsqu’il reste debout assez longtemps. En effet, la perte de tonicité musculaire et de la force, sont des maux courants chez le chien, tout comme chez les humains. Cela entraîne donc des tremblements qui permettent alors de libérer le glycogène, acteur principal pour la contraction des muscles.

C’est pourquoi, lorsque votre compagnon atteint un certain âge, mieux vaut éviter les trop longues promenades, ou de le laisser trop longtemps debout. Il doit avoir un temps pour se reposer, si vous constatez des tremblements lors de la balade ou autres.

Il est infecté

Certains tremblements peuvent être dus à des infections virales ou bactériennes, particulièrement la maladie de Carré, virale et très contagieuse. Ce virus affecte le système digestif, nerveux et respiratoire, et provoque une toux, des vomissements, des diarrhées, des sécrétions au niveau des yeux et du nez.

Cette maladie mortelle peut être évitée, seulement, en vaccinant votre chien, et en lui faisant faire son rappel chaque année.

Il est victime de troubles métaboliques, nerveux ou musculaires

Lorsqu’il est victime de ce type de troubles comme une baisse de sucre, une carence en potassium ou en calcium, votre chien peut se mettre à trembler. Il en est de même s’il subit une insuffisance rénale ou surrénalienne, ou s’il a contracté la maladie d’Addison.

Des tremblements peuvent surgir s’il a des problèmes de thyroïde ou de l’hypertension. Ces symptômes peuvent être expliqués si votre chien a une dégénérescence nerveuse ou musculaire, une affection des nerfs périphériques, des problèmes au niveau des os, des muscles ou des articulations ou encore s’il ressent des douleurs dans les articulations.

Quoiqu’il en soit, selon la gravité des cas, il est essentiel de surveiller votre animal quotidiennement, et demander conseil auprès de votre vétérinaire si cela s’avère nécessaire. La tumeur au cerveau peut également entraîner des tremblements chez votre compagnon.