La stérilisation chez les animaux fait face à de nombreux débats, et un grand nombre de propriétaires ayant des chiennes, refuse de la faire stériliser, car il relie cet acte à une mutilation. Mais si vous étiez dans la peau de votre chienne, que préféreriez-vous ?

Le chien se laisse guidé par son instinct et par ses hormones, et vous pouvez en avoir la confirmation dans son comportement sexuel. Par exemple, une chienne lorsque son taux d’hormones sexuelles est au beau fixe, a des instants d’activités sexuelles. Hors de ces périodes, (les chaleurs qui arrivent deux fois dans l’année en moyenne, et qui durent trois semaines), son instinct reproducteur n’existe plus.

Contrairement aux idées reçues, une chienne n’a pas besoin d’avoir des bébés ou de faire connaissance avec un mâle pour son bien-être.

Qu’est ce que la stérilisation chirurgicale chez la chienne ?

Pour remédier à cette problématique, une solution existe : la stérilisation. Cette alternative reste la moins coûteuse à moyen et à long terme, et surtout, c’est la moins risquée pour la santé de votre chienne. La stérilisation chirurgicale est définitive, et consiste à retirer les ovaires, avec ou sans l’utérus. Cette intervention est très courante et doit être pratiquée par un vétérinaire, bien évidemment.

Il est conseillé de faire stériliser votre boule de poils avant ses premières chaleurs, apparaissant généralement vers 6 ou 7 mois, chez les chiennes de petite tailles, et vers 10 à 12 mois pour les plus grandes.

D’autres solutions existent

Cependant, il existe d’autres alternatives, mais elles ont leurs inconvénients. Effectivement, il sera possible de donner à votre chienne une contraception médicale, soit par piqûre, soit par comprimés.

La contraception médicale

Cette solution n’est pas idéale car les injections d’hormones, même si elles suppriment les chaleurs, n’ont aucune action sur les divers problèmes hormonaux associés à la présence d’ovaires, dont peut être victime votre chienne.

En effet, en vieillissant, ces soucis peuvent engendrer de graves problèmes de santé chez votre amie à quatre pattes, c’est pourquoi ce mode de contraception n’est pas recommandé, surtout sur une longue période.

La ligature des trompes

Cette acte empêche la fécondation, mais votre chienne aura toujours ses chaleurs, car les ovaires étant présents, continuent de sécréter des hormones. Néanmoins, elle ne pourra plus avoir de petits, ce qui est assez intéressant, si c’est ce que vous recherchez.

Les bénéfices de la stérilisation sur votre chienne

Suite à de longues études, les experts ont réussi à prouvé que la chienne peut être victime de nombreuses maladies une fois adulte, lorsqu’elle sécrète en permanence des hormones sexuelles, ou qu’il y a un dérèglement au niveau des sécrétions de ces hormones. Ces maladies apparaissent généralement au niveau de l’appareil reproducteur, et peuvent infecter l’organisme de l’animal dans sa totalité.

En ôtant les ovaires de votre fidèle compagne, cette dernière ne sécrétera plus d’hormones sexuelles, car les glandes seront supprimés. Ainsi, vous réduisez de manière conséquente, les risques d’apparitions d’une de ces maladies, pouvant s’avérer graves, voire mortelles.

Votre chienne peut contracter des maladies de l’appareil reproducteur

Un grand nombre de chiennes est atteint par des kystes au niveau des ovaires, à partir d’un certain âge. Dans la plupart des cas, ces kystes sont bénins, mais ils induisent une sécrétion plus forte et permanente d’hormones. Cela engendre donc des chaleurs plus longues, ou plus fréquentes, voire des risques d’infection utérine.

A 99,5 %, les tumeurs mammaires pourraient être évitées grâce à une stérilisation précoce, mais elles sont très fréquentes chez la chienne. Vous devez savoir qu’en faisant stériliser votre chienne avant ses deuxièmes chaleurs, ce taux diminue à 92 %, ce qui est loin d’être négligeable. Ces tumeurs, et dans presque dans la totalité des cas, ne se produisent que lorsque les mamelles de la chienne ont enduré une imprégnation hormonale, ayant lieu lors des chaleurs.

Le pyomètre, peut entraîner le décès de la chienne, si les soins ne sont pas effectués rapidement, car c’est une infection très grave qui a lieu au niveau de l’utérus. Du pus en quantité vient s’accumuler à l’intérieur de l’organe. Cette maladie est causée par un déséquilibre hormonal.

Pour remédier à cela, votre chienne doit subir une ovario-hystérectomie, qui consiste à retirer l’utérus et les ovaires. Votre chienne supportera bien cette opération si elle est en pleine santé, à contrario, si elle est malade, ce ne sera pas le cas. Effectivement, cette maladie est souvent diagnostiquée sur le tard, car le pyomètre évolue depuis plusieurs semaines. Lorsque le stade est avancé, la chienne peut être victime d’une péritonite très grave, car elle subira une rupture de l’utérus. Les reins sont atteints par la suite, car cette infection produit des toxines à toxicité rénale.

Les gênes liées au comportement

En stérilisation votre boule de poils, vous éviterez les inconvénients des chaleurs, comme les fugues, les énervements, les pertes de sang, les hurlements, l’attirance pour les mâles ou encore la grossesse nerveuse.

La grossesse nerveuse

Ce phénomène hormonal, se caractérise par une modification du comportement lié aux changements physiologiques. Celle-ci se produit deux mois après les chaleurs, à peu près. La chienne se comportera comme si elle allait avoir des chiots, alors elle se fera un nid et pourra également se montrer agressive. Au fur et à mesure que le temps passe, ses mamelles se gonfleront de lait. Son appétit peut changer, et pourra devenir plus ou moins diminué, soit grandi. Elle pourra adopter un objet, et faire comme ci c’était son bébé.

En cas de grossesse nerveuse, le vétérinaire lui prescrira un traitement adapté. Ce dernier peut se trouver sous forme de gouttes buvables ou de comprimés. Ce traitement même s’il est efficace, n’agit que temporairement. D’autres grossesses nerveuses pourraient survenir par la suite. D’ailleurs, il est utile de savoir que certaines chiennes sont victimes de ce cas après chaque chaleur.

Alors en la stérilisant et en lui faisant une ablation des ovaires, ce problème sera résolu de manière définitive. Contrairement à ce que vous pouvez penser, avoir une portée une fois dans sa vie, n’évitera pas à votre amie de faire des grossesses nerveuses car elles ne sont pas dues simplement au fait que votre chienne veut des petits, mais parce qu’elle produit en quantité, des hormones.

Des changements de comportement

La stérilisation peut entraîner des changements au niveau de son comportement. En effet, on pense qu’une chienne stérilisée devient moins câline, moins active, mais aucune étude ne l’a démontré. Cela peut dépendre du caractère de la chienne ou de son mode de vie, mais aussi en fonction de l’âge auquel la stérilisation a eu lieu. Si votre chienne subit cette intervention jeune, peut-être qu’elle restera joueuse et dynamique.

Les maladies en général

En sécrétant des hormones sexuelles tels que les oestrogènes et les progestérones, votre chienne peut avoir des maladies graves, comme le diabète, qui est causé par un dérèglement hormonal.

Les modifications physiologiques

 Les effets sur le vieillissement 

En choisissant de la stériliser, votre chienne sera moins sujette aux problèmes de santé, et vivra plus longtemps et mieux, surtout si vous lui donnez une alimentation adaptée et équilibrée, comme les croquettes pour chiens seniors, pour petites races, pour chiens stérilisés…

Les conséquences sur la croissance

La stérilisation n’a aucune conséquence sur la croissance de l’animal, et d’ailleurs, selon les experts, cette opération a plutôt tendance a la prolonger après la puberté car votre chienne ne sécrétera plus d’hormones sexuelles.

Les répercussions sur son poids et les maladies associées

Le métabolisme d’une chienne stérilisée fonctionne de manière différente que celui d’une chienne non stérilisée. En effet, chez la chienne stérilisée, les calories ne sont pas utilisées pareil, c’est pourquoi il lui faudra une alimentation adaptée.

En effet, contrairement à une chienne non stérilisée, la chienne stérilisée a tendance à stocker les réserves, ce qui la fera grossir. Pour éviter cela, vous pouvez lui donner de la nourriture allégée, diminuer ses rations et en lui faisant faire des activités physiques régulièrement.

Les bienfaits de la stérilisation en chiffres

N’oubliez pas qu’en faisant stériliser votre chienne, vous évitez les portées à répétition, les chaleurs et pouvez lui éviter le risque d’avoir des tumeurs mammaires. Néanmoins, ce risque diminue progressivement au fil du temps. Voici quelques chiffres à ne pas négliger :

Pour la préserver au mieux des tumeurs mammaires, votre chienne doit être stérilisée avant ses premières chaleurs, car le risque de les développer est de 0,5 % par rapport à une chienne non stérilisée.

Si le vétérinaire effectue cette intervention entre ses premières et ses deuxièmes chaleurs, le risque est de 8 %, puis après les secondes chaleurs, il augmente de 26 %Si la stérilisation est réalisée après 36 mois, il n’existe plus de diminution du risque tumoral par rapport à une chienne non stérilisée.

Quoiqu’il en soit, votre vétérinaire vous guidera et saura quel est le meilleur moment pour pratiquer la stérilisation de votre boule de poils.