Votre chien a pris l’habitude de manger ses propres crottes, celles de ses congénères ou celles de vos chats ? Et vous vous demandez pour quelles raisons il ingurgite ces saletés ? Voici quelques informations qui répondront à vos questions.

Ce comportement, peu ragoûtant et assez gênant, est un trouble reconnu appelé la coprophagie, qui veut dire plus communément « manger des matières fécales ». Pour certains animaux, ce comportement est relativement normal, notamment chez les insectes, mais en revanche, chez le chien, ce n’est pas le cas. Il existe deux types de comportements : les chiens mangeant leurs propres crottes et ceux qui se nourrissent des excréments des chats du foyer, ou d’autres chiens. On retrouve ce comportement surtout chez le chiot, jusqu’à l’âge de 3 ou 4 mois.

Il mange les excréments d’autres animaux

Si votre animal mange les excréments des autres animaux, c’est peut-être du au fait qu’il est attiré par l’alimentation digérée par l’animal en question. Il n’est pas évident de corriger cette habitude, bien gênante, car vous ne pouvez pas vérifier et contrôler l’alimentation des chiens se trouvant aux alentours. Néanmoins, si votre animal mange les crottes de vos chats, vous pouvez opter pour quelques solutions.

Vous pouvez investir dans une litière couverte, cela empêchera Médor de faire des sottises. Il est possible également de demander à votre vétérinaire un comprimé qui sera à donner lors des repas de votre chat afin de rendre ses selles moins appétentes pour votre compagnon. Il faudra faire de même si Médor se régale avec les excréments des autres chiens de votre foyer.

Votre compagnon mange ses propres excréments

Votre animal peut manger ses propres excréments pour les raisons citées ci-dessus. En effet, il se peut qu’il ait une alimentation très riche, mais qu’il ait du mal à la digérer, c’est pourquoi dans ses selles, se retrouvent des substances encore appétentes, ce qui l’attire bien évidemment.

Pour remédier à cela, votre vétérinaire pourra prescrire des comprimés afin de rendre ses selles moins attirantes, ou vous donner des conseils pour lui apporter une alimentation plus adaptée.

La coprophagie est un trouble comportemental à surveiller

La coprophagie peut s’expliquer par un problème d’ordre médical, autre qu’alimentaire, qu’il faut écarter avec le vétérinaire avant d’opter pour la conclusion d’un problème comportemental. Cela peut être du à des troubles neurologiques, un hypercorticisme, un diabète sucré, la présence de bactéries en surnombre au niveau des intestins, une maladie inflammatoire chronique de l’intestin ou la présence de parasites intestinaux comme les Giardia.

La coprophagie est un trouble comportemental ne devant pas être pris à la légère, car même si cette conduite est pénible, elle cache un certain mal-être chez votre boule de poils. Effectivement, ce dernier peut manger ses crottes par ennui, et de ce fait, essaie d’attirer votre attention, et dans la plus grande majorité des cas, vous répondez à cette demande car vous ne souhaitez pas qu’il recommence. Alors, vous le sanctionnez, mais il faut savoir que punir un chien cherchant à attirer votre attention, revient à un encouragement de votre part car il obtient ce qu’il veut.

Par contre, chez la chienne venant de mettre bas, le comportement de coprophagie est tout à fait normal dans les deux premières semaines de la vie des bébés. Elle adopte ce comportement pour laisser la couche de ses petits, propre.

Il faut déterminer la cause du problème

Pour apporter une solution à ce problème, ignorer cette attitude n’est pas suffisant, alors il faut trouver pourquoi votre animal s’ennuie, la cause de ce mal-être et agir comme il se doit.

Si votre chien réclame sans arrêt votre attention c’est sûrement parce qu’il ne se dépense pas suffisamment, ou qu’il n’a pas appris à gérer sa frustration. Il se peut également qu’il adopte ce comportement car il obtient toujours satisfaction, soit par manque d’occupations.

Quelques solutions pour remédier à cette conduite pénible

Pour détourner Médor de ce comportement, vous devez ignorer votre chien quand il réclame votre attention. De cette manière, il passera à autre chose, et là, vous pourrez jouer avec lui, le caresser ou autres. Pour l’aider à gérer au mieux sa frustration, vous pouvez faire des exercices comme celui du « pas bouger », qui s’avère être une excellente technique pour l’apprendre à rester statique plus ou moins longtemps, ou plus ou moins loin de vous.

Vous devez répondre à ses besoins physiques, olfactifs ou mentaux afin qu’il se dépense et qu’il évacue son trop plein de vitalité. Pour l’aider à stopper cette conduite pénible, vous devez lui trouver des occupations. De cette manière, il ne passera plus son temps à manger les crottes se trouvant dans votre jardin. Vous pouvez aussi lui apprendre certaines indications de renoncement comme « stop », « pas toucher », « tu laisses », qui sont des méthodes effectuées par les dresseurs canins. Pour une meilleure relation avec votre compagnon, c’est vous qui devez prendre l’initiative des contacts comme les jeux, les câlins, les caresses…

La coprophagie peut être issue d’un problème de malpropreté de Médor. Effectivement, il se peut que vous l’ayez mal appris à faire ses besoins à l’extérieur, et surtout, vous l’avez peut être habitué à se faire disputer quand il faisait dans la maison. De ce fait, pour vous faire plaisir et pour éviter la punition, il mange ses excréments pour enlever les traces de ses bêtises.

Dans ce cas là, mieux vaut revoir l’apprentissage de la propreté de A à Z, tout en respectant bien certaines règles.

  • Vous ne devez pas réprimander votre chien si vous ne l’avez pas vu faire ses besoins dans votre maison car le chien vit dans l’instant présent alors il ne comprendra pas pour quelles raisons il se fait disputer.
  • Pour qu’il ne prenne pas cela pour un jeu, vous ne devez pas ramasser la bêtise de votre compagnon devant lui
  • Accompagnez le à l’extérieur si vous le découvrez en train de faire dans un endroit non désiré, et s’il termine ce qu’il avait commencé dehors, pensez à le récompenser très chaleureusement.

Pour remédier à ce problème de coprophagie, vous devez comprendre la cause du problème. Vous devez en parler avec le vétérinaire. Il vous orientera vers diverses solutions. Enfin, veillez à dépenser votre animal suffisamment, à changer sa nourriture et à garder une relation cohérente avec lui, surtout dans vos contacts.