Votre chien renifle partout où il passe, et se focalise sur une odeur ? Ne vous en faites pas, ceci est tout à fait normal. L’odorat est le premier sens du chien, et la perte de ce sens serait comparable pour nous, à la perte de la vue. Le chien possède 200 millions de cellules olfactives sur 2cm², et nous, nous n’en possédons que 10 millions sur 10 cm². Sur ce domaine, nous sommes tout petits comparés à lui. Pour vous donner une idée précise de la performance de son odorat, le chien peut sentir la présence d’une goutte de parfum dans plusieurs litres d’eau. C’est qui le meilleur ?

Sa mémoire olfactive

De plus, le chien a une très bonne mémoire olfactive, mais aussi un excellent sens de discernement en matière d’odeurs. Lorsque vous arrivez à reconnaître l’odeur d’un plat cuisine, votre compagnon, lui, arrive à identifier chaque ingrédient qui s’y trouve. Le chien est capable de retrouver l’odeur d’une personne parmi une multitude d’individus, et arriverait à déterminer si l’odeur est récente ou non. Il saurait par exemple, retrouver une personne perdue, si cette dernière était passée plusieurs fois au même endroit, et saurait par où elle est partie en dernier.

Il pourrait également retrouver votre pull parmi tant d’autres, et même s’ils appartenaient à des inconnus. C’est aussi pour toutes ces raisons que le chien est utilisé pour la recherche d’explosifs, de drogue, de personnes disparues, pour la détection de certaines maladies comme le cancer et pour la chasse. D’ailleurs, on dit qu’il n’y a pas plus fidèle qu’un chien, mais on peut aussi dire qu’il est fiable, car une machine servant à détecter des explosifs a été conçue par les services d’armement, mais celle-ci s’est montrée beaucoup moins fiable et efficace qu’un chien éduqué pour la recherche. Alors oui, le chien est le meilleur de l’homme… et ce, pour bien des raisons… et pas uniquement pour ses services.

Le chien possède un organe appelé « organe de Jackobson », qui permet de découvrir et d’identifier les phéromones, ces substances chimiques sécrétées servant à comprendre un état émotionnel. C’est pourquoi votre chien est capable de ressentir la peur, même si cette émotion est cachée. Ces phéromones sont indétectables, ou presque pour nous, les êtres humains.

D’ailleurs, l’alimentation, l’environnement et même le sexe, auraient un impact sur la perception olfactive de votre compagnon. Les mâles auraient un odorat moins développé que les femelles. De plus, une incidence sur la qualité de ce sens pourrait avoir lieu en fonction de la pigmentation de la truffe. Les environnements humides, secs, froids ou chauds changent aussi la perception des odeurs. Plus un chien utilise ses sens, plus ses capacités évolueront.

Renifler, c’est bénéfique pour lui

Pour un chien, le fait de renifler lui est indispensable. En effet, en utilisant son odorat, il se stimule mentalement. Il en a besoin pour s’épanouir pleinement, car plus il utilise ses stimulations olfactives, plus il augmente le nombre de ses connexions cérébrales. C’est pourquoi vous devez le laisser renifler.

En vieillissant, le chien ne perd pas son odorat, car les neurones du système olfactif sont renouvelés régulièrement. Lorsque vous promenez votre chien, il arrive bien souvent qu’il s’arrête pour renifler une odeur, alors il est inutile de l’appeler avec insistance ou de tirer sur sa laisse. Effectivement, en se concentrant sur cette odeur, votre chien déconnecte en partie ses autres sens, afin d’être plus performant dans son travail. Ne vous énervez pas, et attendez que Médor relève la tête. Ce n’est pas de l’ignorance, juste une intense concentration sur une aptitude essentielle à son bien-être.

Pour l’aider à développer son sens olfactif, vous pouvez poser des friandises sur le sol ou dans l’herbe et lui demander de les retrouver. Pour augmenter la difficulté, n’hésitez pas à cacher les friandises sous des objets, par exemple. Cela le stimulera et il appréciera nettement ce petit jeu.

Des activités pour l’aider à développer son odorat

Le Mantrailing : Cette activité consiste à rechercher des personnes. En reniflant l’odeur d’un individu, votre chien devra le retrouver. Cela vous apportera un bon moment de complicité, et vous aiderez votre compagnon à renforcer sa sociabilisation. De plus, il sera ravi de retrouver une personne, alors félicitez-le avec une friandise ou autres. Par ailleurs, les contacts avec ces inconnus auront un impact positif sur ses aptitudes sociales.

Vous pouvez également le laisser libre lors d’une promenade. Ainsi, il pourra partir à la découverte de cet environnement. Les stimulations seront alors plus variées et plus enrichissantes pour Médor, même si la distance effectuées n’est pas immense.