Nous pensons tous que tous les chiens, sans exception, apprécient de vivre dans de grands espaces, dans une grande maison ou dans un jardin immense où ils peuvent courir et se défouler comme ils le souhaitent. C’est une idée fausse. Et oui, certains chiens sont aptes pour la vie en appartement. Chaque chien est différent, et chaque race possède un style de vie favori. C’est la raison pour laquelle accueillir un chien ne doit pas se faire sur un coup de tête, mais au contraire, après y avoir mûrement réfléchi. Il y a beaucoup de critères à prendre en compte, et pas des moindres.

Le genre de chien

En effet, la première chose à laquelle il faut penser est au type du chien. Les chiens de petite taille sont généralement plus enclins à vivre dans un espace assez restreint, mais ce n’est pas toujours le cas. Les chiens les plus adaptés à cette vie, sont notamment le Bichon Maltais, le Terrier Irlandais, le Carlin

Ces races sont plus aptes à vivre dans un appartement, à contrario du chien de berger, qui lui, adore se défouler dans les grands espaces.

La superficie du logement

Il est vrai que certains grands chiens peuvent vivre dans un appartement, mais il faut ce qu’il faut ! En effet, un Saint-Bernard par exemple, ne se satisfera pas d’un appartement de 40 m², même s’il sort très régulièrement. Il ne se sentira pas à l’aise, et pourrait avoir l’impression de manquer d’air.

D’ailleurs, au vu de son poids et de sa taille, il aurait quelques difficultés à circuler librement, sans faire tomber quelques objets. Ceci ne doit pas être négligé, bien au contraire.

Le bruit

En appartement, une chose est sûre : vous avez des voisins. Que ce soient vos voisins d’en-dessous, du dessus, d’en face ou d’à côté, vous devez faire en sorte qu’ils ne soient pas dérangés par votre chien.

Pour éviter ce genre de problème, vous devez éviter d’accueillir un chien « aboyeur », comme c’est le cas pour le Chihuahua, mais aussi pour d’autres chiens facilement excitables.

Votre mode de vie

Même si votre compagnon est considéré comme un chien d’appartement, vous ne devez pas négliger ses sorties et ses distractions. Il devra tout de même sortir plusieurs fois par jour. D’ailleurs, cela est vivement conseillé si vous ne voulez pas éponger ses besoins sur le sol ! Si vous travaillez et que vous ne rentrez qu’en fin d’après-midi, réfléchissez bien avant de prendre un chien. Dans certains cas, prendre un animal pourrait devenir vite une contrainte.

Effectivement, en rentrant du travail vous devrez absolument le sortir, alors vous pourrez dire adieu à votre détente dans le canapé, devant la télé. Et oui, un chien demande de l’ occupation, et cela, qu’importe sa race ou sa taille. Il faut lui consacrer du temps pour lui faire dégourdir ses pattes, lui acheter sa nourriture, jouer avec lui… Si vous ne faites pas d’activités avec votre boule de poils, votre chien va vite s’ennuyer, ce qui pourrait engendrer quelques soucis comme les aboiements incessants, la dépression, l’anxiété… Alors si vous désirez ardemment un chien, prenez ces informations en considération.

La réglementation

Avant de prendre un chien, vous devez vous informer auprès de votre municipalité. En fonction des villes et des départements, la réglementation peut varier. D’ailleurs, si vous êtes dans une copropriété, vous devez vous référer à l’article 10 de la loi n°70-598 du 09 juillet 1970 qui fixe les règles en matière de détention d’un animal dans une telle situation.

Mieux vaut vous informer avant d’accueillir Médor. Cela vous évitera des mauvaises surprises. En appartement, le plus complexe est d’éduquer votre chien de manière à ce qu’il ne dérange pas vos voisins par ses plaintes, ses pleurs, ses couinements ou ses aboiements.

L’éducation

Pour ce faire, votre chien a besoin de se dépenser. Vous pouvez lui acheter des jouets, ainsi il pourra s’occuper lors de vos absences. Se divertir lui permettra de ne pas « penser » à sa solitude, et il n’aboiera pas toute la journée.

Si vous n’êtes pas habitué à l’éducation canine, vous pouvez opter pour un chien déjà éduqué, ainsi, ce sera plus facile. En effet, un chiot doit apprendre à ne pas faire ses besoins dans la maison, il lui faut une nourriture plus adaptée etc… Ainsi, vous vous éviterez quelques contraintes.