Effectivement, si vous possédez un chien de première catégorie, qui regroupe les chiens d’attaque ou deuxième catégorie, qui regroupe les chiens de défense et de garde, vous devez respecter certaines règles imposées par les lois. Si vous êtes en infraction, vous risquez des amendes pouvant être élevées, mais aussi la confiscation de votre chien, voire son euthanasie. Alors pour limiter les risques, mieux vaut être en accord avec la loi, et si vous aimez votre chien, vous devez suivre ces réglementations à la lettre, pour éviter les problèmes.

Les chiens catégorisés

Avant toute chose, voici un récapitulatif des deux catégories de chiens dits dangereux 

Chiens de première catégorie : les chiens d’attaque

Dans ce groupe, vous retrouverez :

  • L’American Staffordshire terrier qu’on appelle plus communément « Pit-Bulls » ou « American Staffs ».
  • Les chiens de race Mastiff sans pedigree, que l’on appelle aussi « Boer-bulls ».
  • Les chiens de race Tosa, sans pedigree, qui est un chien de combat japonais, appelé aussi « Dogue Japonais », « Tosa Inu » ou encore « Sumo ».

Chiens de deuxième catégorie : chiens de garde et de défense

Dans cette catégorie, vous retrouverez :

  • Les chiens de race avec pedigree Staffordshire terrier
  • Les chiens de race Rottweiler, et croisé Rottweiler, qu’ils aient ou non un pedigree. Tout type de chien ressemblant à un Rottweiler, n’étant pas inscrit à un livre généalogique, reconnu par le Ministre de l’Agriculture.
  • Les chiens identiques à la race Rottweiler, sans pedigree et n’étant pas inscrits à un livre généalogique, reconnu par le Ministre de l’Agriculture, et dont les apparences morphologiques peuvent s’apparenter aux chien de race Rottweiler.
  • Les chiens de race Tosa, dotés d’un pedigree.

Les sanctions encourues si vous enfreignez les règles

Si vous possédez l’un de ses chiens, vous êtes donc tenus de respecter la loi. A contrario, vous vous exposez à des sanctions. Focus sur vos obligations, vos interdictions et les sanctions encourues.

Vous risquez 35 € d’amende et l’euthanasie de votre animal sous 48 heures, si celui-ci ne porte pas de muselière, s’il n’est pas tenu en laisse. Vous ne devez pas non plus être accompagnés de votre chien dans les transports en commun, ni vous trouvez avec lui dans les parties communes d’immeubles collectifs.

Vous pourrez avoir une contravention de 68 €, en cas de défaut d’identification au-delà de 4 mois, d’assurance responsabilité-civile ou de présentation d’un justificatif de déclaration de détention auprès de votre mairie. Il en va de même si vous n’êtes pas en mesure de présenter le carnet de vaccination antirabique de votre chien.

Vous risquez 135 € d’amende si vous n’avez pas déclaré votre animal en mairie.

Vous encourez 6 mois de prison et 7500 € d’amende, la confiscation ou l’euthanasie de votre chien, une interdiction de détenir un chien catégorisé pendant 5 ans si vous n’êtes pas autorisés à avoir un tel chien, et que vous ayez outrepassé vos droits.

Vous pouvez avoir une amende de 3 750 € et 3 mois de prison, la confiscation ou l’euthanasie de votre chien, une interdiction de détenir un animal définitivement ou provisoirement, si la mise en demeure de votre mairie de procéder à la déclaration de votre chien catégorisé est restée muette.

Vous risquez la confiscation ou l’interdiction de détenir un chien catégorisé pendant 5 ans et 15 000 € d’amende et 6 mois de prison si vous avez acquis, donné ou importé un chien de 1ere catégorie.

Vous encourez 15 000 € d’amende, 6 mois de prison, une interdiction de détention d’un animal catégorisé pendant 5 ans, la confiscation si vous n’avez pas stérilisé votre chien de 1ère catégorie.

Vous risquez de prendre une amende de 7 500 €, 6 mois de prison, une interdiction de détenir un chien catégorisé pendant 5 ans, une confiscation de l’animal, l’interdiction d’exercer pendant 5 années si vous effectuez un dressage au mordant ou que vous utilisez votre chien au mordant, alors que vous n’avez pas l’autorisation.

Vous pourrez avoir une amende de 7 500 €, 6 mois de prison et une confiscation du chien, si vous dressez au mordant un chien catégorisé sans être titulaire d’un certificat de capacité. Vous risquez également une interdiction de détention d’un tel animal pendant 5 ans, et une interdiction d’exercer pendant 5 années.

Vous encourez 6 mois de prison, une interdiction de détention d’un chien catégorisé pendant 5 ans, une interdiction d’exercer pendant 5 ans et 7500 € d’amende si vous vendez du matériel de dressage à une personne ne bénéficiant pas d’un certificat de capacité.

Alors si vous êtes propriétaires d’un chien dit « dangereux », veuillez respecter ces règles, et cela même si votre chien est gentil, et qu’il ne ferait pas de mal à une mouche. Les lois doivent être respectées, ne l’oubliez pas, il en va de la vie de votre chien, alors pensez-y, avant qu’il ne soit trop tard.