Comment punir votre chien s’il se comporte mal ?

jeudi 14 mars 2019 - Comportement

Vous ne savez pas toujours quel comportement adopté quand votre compagnon a fait une bêtise. Dans ce genre de situations, il est assez difficile de lui faire comprendre qu’il a fait une sottise, alors voici quelques informations à prendre en compte pour agir comme il faut face à ses mauvais comportements.

Une nouvelle méthode pour éduquer votre chien

La méthode d’éducation consistant à punir de manière physique le chien en cas de mauvais comportements a été utilisée pendant très longtemps. Pour le punir, nous le mettions en position de soumission, nous utilisions des colliers étrangleurs ou électriques, lui mettions le nez dans ses excréments ou dans son urine « en cas d’accident », ou encore mettions des coups de journal, pour certains. Nous sanctionnions ces comportements, mais aujourd’hui, ce type de comportements répressifs perd de l’ampleur, face à l’éducation positive axée sur la récompense lors des comportements adéquats.

Cette éducation n’est pas trop permissive ou trop laxiste, contrairement aux idées reçues, ce qui engendrait une perte d’autorité et le chien deviendrait vite incontrôlable. Votre compagnon a besoin de limites et a besoin d’être cadré ou recadré, pour certains, alors vous devez restez « le chef de meute », et devrez le punir selon ses comportements non désirables. Punir, ne doit pas pour autant être synonyme de disputes ou de tapes.

La punition négative pour lui faire comprendre plus facilement

Par exemple, quand un chiot vous mordille, même pour s’amuser, certaines personnes peuvent lui pincer les babines, lui mettre une petite tape sur le museau, mais en adoptant ce genre de comportements, le chiot peut penser que vous jouez avec lui à « la bagarre », et de ce fait, continuer cette mauvaise habitude. Dans ce genre de situation, mieux vaut partir et le laisser seul, car vous lui ôtez ce sentiment de plaisir. Vous le punissez, mais sans le frapper et sans lui crier dessus. Dès que votre chiot se comporte mal, vous devez lui enlever un objet qu’il aime, comme son jouet préféré, sa gamelle de nourriture ou vous-mêmes. C’est ce qu’on appelle la punition négative.

Quand vous souhaitez promener votre animal, et que celui-ci, en vous voyant vous préparer, se montre hautement excité, il peut se mettre à aboyer, à courir dans tous les sens, et vous avez alors beaucoup de difficultés à l’attacher. Vous pouvez vous mettre à crier, mais cela ne sert à rien. Au contraire, cela ne fait qu’accentuer son excitation ou alors lui faire peur. Même si votre compagnon est ravi d’aller explorer le quartier ou la campagne, vous devez l’ignorer. Vous pouvez alors vous asseoir dans le fauteuil, avec un livre, un journal, ou autres. Ainsi, il comprendra que vous le privez de sa balade. Au bout de quelques temps, il va se calmer, et de là, vous pourrez lui mettre sa laisse et le promener. Dans certains cas, il faudra recommencer plusieurs fois cette attitude, mais votre boule de poils comprendra rapidement. Il faudra vous montrer patients, et en peu de temps, vous pourrez l’attacher en toute tranquillité.

Certains comportements indésirables servent à attirer votre attention. Il en va de même pour les chiens qui aboient, vous sautent dessus à votre arrivée, mangent les chaussures ou volent les chaussettes. Dans ces situations, vous avez tendance à le réprimander ou à le repousser par réflexe, mais cela ne fait que renforcer cette mauvaise attitude, car il vous pousse à interagir avec lui. Dans ce genre de situations, mieux vaut l’ignorer, et le mettre à l’écart. Cette punition est la pire pour lui, alors il comprendra vite que ce comportement ne doit plus avoir lieu, et ne le fera plus.

Punissez votre chien lorsqu’il est pris sur le fait

Quand votre compagnon a fait une bêtise, comme voler de la viande se trouvant sur la table, faire ses besoins là où il ne fallait pas, monter dans le canapé sans votre autorisation…, vous ne devez pas le disputer après que l’événement ait eu lieu. Cela l’angoisserait car il ne comprendra pas votre colère. Vous devez le réprimander lorsque vous le prenez sur le fait.

Vous devez alors lui dire « non » ou un autre mot qu’il comprend, de manière ferme et autoritaire, ou claquer des mains. Il comprendra rapidement votre mécontentement et cessera sa conduite indésirable. Vous devez ensuite lui montrer la bonne attitude à avoir. Néanmoins, vous devrez réussir à différencier les bêtises et les mauvais comportements de votre compagnon à quatre pattes effectués juste pour attirer votre attention, ce qui peut arriver très régulièrement.

L’éducation positive permet d’éviter les mauvais comportements

N’oubliez pas : votre chien se comportera mal si vous ne lui avez pas donné une bonne éducation. Vous pouvez, lors de séances d’apprentissage, lui apprendre l’éducation positive, qui consiste à le récompenser en lui donnant une caresse, en jouant avec lui, en allant le promener, en lui donnant une friandise lorsqu’il se comporte de manière adéquate et obéissant. Ces séances d’apprentissage renforceront le lien qui vous unit tous les deux, et cela renforcera son éducation, et sera utile pour la construction de votre animal.

Le chien est comme nous, il sera motivé dans son travail ou ses loisirs s’il reçoit une récompense, ce qui est toujours plus agréable que les sanctions ou les désagréments. Pensez-y pour améliorer le comportement de votre boule de poils. D’ailleurs, l’éducation peut aussi passer par les jeux, ce qui renforcera aussi votre complicité.