Boxer

Les boxers ont parfois mauvaise réputation, mais à tort, car ce chien est obéissant et fidèle. Il a été utilisé comme chien de chasse et pour les combats illégaux. Heureusement, cette race a réussi a évolué, et aujourd’hui, le Boxer est un véritable chien de compagnie. Cependant, comme tout chien, il doit être éduqué correctement, pour bénéficier de sa douceur, de son amour pour vous, mais aussi de son côté joueur. Votre Boxer deviendra vite le compagnon idéal si vous savez vous y prendre comme il se doit avec lui.

Son physique

Le Boxer est un molossoïde de moyenne taille, doté d’un corps robuste et de courbes élégantes et bien proportionnées. Il a une tête carrée et son museau est court. Sa mâchoire inférieure est un peu plus avancée que la supérieure, et même si cela est reconnu comme un défaut chez la grande majorité des chiens, il est inscrit dans le standard de cette race. Ses oreilles retombent vers l’avant, tout en formant un petit pli. D’ailleurs certains propriétaires amenaient leur chien chez le vétérinaire pour tailler leurs oreilles en pointe, et cela est interdit depuis 2004 dans l’Hexagone. Sa queue est haute.

Le standard accepte deux robes : la couleur fauve, pouvant être dégradée sur un rouge foncé au jaune clair, et la couleur bringée. Sur son torse, quelques traces blanches sont acceptées. Le Boxer a un poil court, brillant et dur. Ses yeux sont très foncés. Sa taille peut varier entre 57 et 63 cm pour les mâles, et entre 53 et 59 cm pour les femelles. Son poids est compris entre 30 et 38 kg pour le mâle, contre 24 à 32 kg pour la femelle.

L’histoire et les origines du Boxer

Au XIXè siècle, les allemands avaient séparé la descendance des molossoïdes aux poils courts en quatre races. Selon leur provenance géographique ou leur prédisposition, les chiens ont été séparé, donc il y a eu : le Bullenbeisser, qui veut dire « mordeur de taureaux », le brabanter, venu de Belgique, le daziger, venu tout droit de la Pologne, et le baerenbeisser, le « mordeur d’ours ».

Le bullenbeisser était utilisé comme gardien pour les éleveurs de bétails et pour les commerçants. Les allemands ont croisé les races de manière naturelle au fil du temps et au cours de leurs voyages européens. Le bullenbeisser est devenu alors le bierboxer, « chien du brasseur ». Cette race était plus agressive, voire quasi incontrôlable.

Le Boxer est devenu un chien plus stable, plus ressemblant à la race d’origine, avec l’aide de Friederich Roberts, Erald Konig et Rudolf Hopner conçoivent un croisement en 1888. Pour créer le Boxer qu’on aime tant, un mâle bierboxer et une femelle bulldog se sont accouplés. Le bulldog à cette époque était utilisé dans les combats de chiens et des combats entre chiens et taureaux, d’où son nom.

Ce chien mâle, fauve et blanc a été accouplé à sa mère. Deux chiots son naît de cette portée, dont la femelle Schecken, qui s’accouple en 1895, à un Bulldog blanc. Flocki vient alors au monde : le premier Boxer enregistré au livre des origines allemandes, en 1904. D’ailleurs, à Munich, le premier Boxer Club a été créée en 1895, tandis que le premier standard a été publié seulement en 1902.

Aujourd’hui, et depuis 1924, le Boxer est classé comme chien de travail. Il fait son apparition en France et ensuite en Alsace. Le Boxer d’aujourd’hui, tient sa réputation de la pratique anglaise de bull baiting qui consistait à faire face à un taureau pour l’immobiliser. Heureusement, cette activité est devenue illégale. Cette race a servi dans la chasse aux ours. Ce chien connu pour sa force musculaire et sa structure solide est aussi agile et vif, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il était forcé de combattre les ours et les taureaux.

Au fur et à mesure des époques, les éleveurs ont réalisé des sélections plus douces, plus fiables et plus fidèles. D’ailleurs, le Boxer est bien connu pour être d’une grande douceur et d’une grande protection vis à vis des enfants, malgré sa grande force.

La santé du Boxer

Même s’il est puissant et tout en muscles, le Boxer reste fragile. Il faut le surveiller avec minutie, surtout au niveau des articulations. En effet, cette race est bien souvent sujette à la dysplasie et aux torsions de l’estomac. Avec son museau aplati, peut aussi souffrir de maladies et de problèmes respiratoires, surtout pendant les fortes chaleurs.

Alors si vous souhaitez adopter un Boxer, mieux vaut éviter les régions chaudes ou tropicales. De plus, il peut aussi être victime de maladies cardiaques et de problèmes de peau. Il possède également un système digestif délicat.

Le Boxer a une espérance de vie de 10 à 12 ans.

Son caractère

Le Boxer est réputé pour être un bon chien de garde. Toujours en alerte, il pourra également se montrer très sociable et affectueux. Cependant, mieux vaut éviter de le laisser seul toute la journée, car il aime se sentir entouré. D’ailleurs sa sociabilité est son grand point fort.

Doté de grandes capacités de gardien, il pourra être chien de garde ou de défense exemplaire. Le Boxer est méfiant naturellement, tout en étant à la fois fidèle, joueur, et gentil. Il arrivera à vous faire sourire grâce à son côté clown, qui ravira les enfants Cependant, et comme avec tous les chiens, vous devez lui apprendre à respecter les petits, mais ces derniers devront également le respecter afin de pouvoir établir une entente vraiment optimisée. En effet, très énergique, ce chien peut vite se laisser emporter par sa fougue.

Le Boxer, un chien énergique

Effectivement, cette race de chien déborde d’énergie, alors si vous souhaitez en accueillir un, vous aussi vous devrez vous montrer actif et sportif. Le Boxer a grand besoin de se défouler, sinon il risque de vous causer quelques problèmes : il pourrait détruire votre canapé ou tout ce qui se trouve à sa portée, pourrait être atteint de TOC, pouvant aller jusqu’à l’ingérence.

Alors avant de jeter votre dévolu sur cette race de chien, vous devez prendre en compte ses besoins, bien avant les vôtres. D’ailleurs, en fonction de vous, cette énergie peut être son atout, soit son défaut majeur. Tout dépend de vous et de votre mode de vie.

Son mode de vie

Même si ce chien a besoin de se dépenser, il peut vivre en appartement à condition de le sortir très régulièrement et de jouer avec lui. Il est conseillé de le sortir au moins 2 heures par jour, mais 3 ne sont pas trop. Il peut également vivre en extérieur, avec un abri approprié, mais le Boxer est avant tout un chien d’intérieur.

Fidèle, mais n’aimant pas la solitude, comme de nombreux chiens d’ailleurs, il sera un compagnon agréable. Et surtout, n’oubliez pas de toujours lui laisser un espace ombragé.

Son éducation et sa sociabilité envers ses congénères

Il est utile de savoir qu’une femelle Boxer est très énergique, mais le mâle l’est doublement, alors vous devrez vous préparer en fonction de cela. Cependant, un mâle est un peu plus difficile à éduquer, et surtout, ils sont plus puissants. Quoiqu’il en soit, le Boxer a tendance à être bagarreur et à se montrer dominant envers les autres mâles de son entourage.Alors il faudra vous montrer ferme dans son éducation, car tout part de là ! Les femelles, quant à elles, sont plus sociables et plus douces, ce qui sera un avantage si vous avez des bambins.

Très difficile à éduquer, il vaut mieux éviter de prendre un Boxer comme premier chien. Cependant, avec l’aide de professionnels, votre chien deviendra le compagnon idéal. Protecteur avec les enfants, excellent chien de garde, le Boxer sait aussi se montrer joueur et sociable. Cette boule d’énergie et de tendresse deviendra votre ami rapidement si vous lui donnez une éducation ludique. Mieux vaut vous y prendre dès son plus jeune âge, car il pourrait se rebeller à l’adolescence, à cause de son fort caractère.

L’entretien et le coût du Boxer

Son entretien ne vous ruinera pas, cependant son coût d’acquisition peut être élevé : entre 700 et 1500 € environ. Vous devrez le brosser et le laver de temps en temps, avec une brosse et un shampoing adapté. Le Boxer perd peu de poils, mais en le brossant chaque semaine, il en perdra encore moins !

Le Boxer bave ! Alors attendez vous à nettoyer, même s’il n’en rejette pas de manière importante, vous ne devez pas négliger ce point.