Saint-Bernard

Le Saint-Bernard, est très connu pour son rôle de sauveteur en montagne, mais aussi grâce au film « Beethoven », qui met en scène ce colosse au coeur d’or. Ce chien est un sauveteur né, c’est un fait, mais il sait se montrer très amical et très doux. Il est aussi loyal et obéissant envers son maître, mais à cause de sa carrure imposante, il faudra l’éduquer dès son plus jeune âge.

Son caractère

Même si ce chien est doux, calme, intelligent et qu’il aime faire plaisir à son maître, il faudra néanmoins garder en tête qu’il reste un chien très puissant. Il faudra le sociabiliser et commencer son éducation le plus tôt possible, même s’il est réputé pour être facile à éduquer. Le Saint Bernard peut peser jusqu’à 90 kilos, alors vous devrez lui apprendre à marcher calmement lors de vos promenades, et surtout, lui apprendre à ne pas sauter sur les gens pour leur dire bonjour.

Il peut se montrer très protecteur et très affectueux mais il n’a pas un grand instinct de chasseur. Le Saint-Bernard est un excellent chien de compagnie, pouvant être utilisé pour le sauvetage en montagne.

Son aspect physique

Il est très massif, large et musclé. Sa tête est imposante. Vous pouvez trouver deux types de Saint-Bernard : à poils courts et à poils longs, mais quelle que soit la catégorie dans laquelle il se trouve, son poil sera dense. Sa robe sera de couleur blanche et roux le plus souvent, mais elle peut être acajou, teintée de blanc. Sa queue est fournie, longue et en position basse.

Ses larges pattes lui permettent de marcher sur la glace ou dans la neige, de manière sereine. Ses yeux sont de couleur marron, tombants légèrement, ce qui lui donne un regard doux. Ses oreilles sont de taille moyenne, et attachées haut et large. Le pavillon est souple, et de forme arrondie, se terminant en triangle. Sa croupe est longue et légèrement inclinée.

La femelle peut peser entre 50 et 75 kg, et mesurer entre 65 et 80 cm. Le mâle, quant à lui, peut mesurer entre 70 et 90 cm, et peser entre 55 et 90 kg.

Son histoire et son origine

Le Saint-Bernard est une race très ancienne, et son nom lui vient d’un hospice crée par Saint Bernard de Menthon. Ce dernier offrait un abri aux voyageurs qui passaient le col de Saint-Bernard, réputé pour sa dangerosité, et qui sépare l’Italie de la Suisse. Au début du XVIIIè siècle, les moines s’occupaient de l’hospice, alors ils ont commencé à se servir de chiens à la carrure imposante, pour secourir les globe-trotteurs étant en mauvaise posture. Selon des études menées, les ancêtres de ces chiens seraient des molosses introduits par les romains dans la région, vers l’an mille. Ces canidés ont certainement été croisés ensuite avec des Dogues Allemands et des Montagnes des Pyrénées.

Pour porter secours aux victimes d’avalanche ou les voyageurs perdus ou blessés, les Saint-Bernard savent utiliser leur flair mais aussi leur travail d’équipe. Effectivement, dès que la personne en difficulté est repérée, l’un des chiens vient lui tenir chaud, en se tenant à ses côtés, tout en le léchant ou en se couchant tout contre lui, pendant que l’autre va chercher du secours.

Leur excellent flair les aide à retrouver des victimes ensevelis sous plusieurs mètres de neige à cause d’une avalanche, mais on dit aussi qu’il leur permet également de sentir l’arrivée d’une avalanche.

En 1884, le club suisse du Saint-Bernard fut créée à Bâle.

La santé et les maladies du Saint Bernard

Cette race de chien présente des prédispositions à certaines maladies comme l’ostéochondrose de l’épaule, la torsion et dilatation de l’estomac, ostéodystrophie hypertrophique, dysplasies de la hanche et du coude. Même si ce chien est résistant, ses yeux devront être examinés régulièrement car ils peuvent être sujets à l’entropion (la paupière se retourne en avant), et à l’ectropion (la paupière se retourne en arrière). Le Saint-Bernard peut avoir des larmoiements excessifs, c’est pourquoi il faut se montrer vigilent avec ses yeux.

Au vu de sa croissance rapide et forte, mieux vaut veiller à sa santé osseuse. Pour cela, il lui faut une alimentation équilibrée, avec en complément des exercices physiques.

Son entretien et son mode de vie

Il n’appréciera que très peu une vie en appartement, et ne supporte pas la chaleur. C’est pourquoi il devra être protégé des fortes températures. Il a besoin de longues balades quotidiennement.

Au vu de sa fourrure épaisse, le Saint-Bernard devra être brossé tous les jours.